L’impression 3D: un outil pour les maquettes d’architecture et d’urbanisme

L’impression 3D un outil pour les maquettes d’architecture et d’urbanisme


Depuis quelques années, nous assistons à un renouveau dans le monde des maquettistes lié à l’architecture ou l’urbanisme, l’impression 3D.

Qu’on se le dise, le savoir-faire « artisanal » du maquettiste est irremplaçable. D’abord car l’humain, dans n’importe quelle création, n’est presque jamais égalé dans le charme et l’esthétique qu’il peut intégrer à son œuvre. Nous n’écrivons donc pas que l’imprimante 3D remplacera le maquettiste, mais plutôt que l’imprimante 3D devient au fur et à mesure, l’outil indispensable pour les architectes et plus particulièrement des maquettistes.

Les maquettes d’architecture sont utiles sous plusieurs formes et nous allons voir comment cette technologie de l’impression 3D peut se rendre avantageuse.

-L’étude : C’est une des premières phases du projet ou tout peut encore changer. Les principes fondamentaux ont déjà été mis en place mais il reste toujours des questionnements sur les différents espaces, sur les différentes matières, sur l’articulation des volumes et sur les interrelations entre le projet et son environnement.  

Dans ce cadre sont étudiés les plans, les coupes, les perspectives et les différentes mises en situations du projet. Ces perspectives, sont pour la plupart aujourd’hui réalisées informatiquement (et non plus à la main) et permettent une visualisation dans l’espace. C’est là que l’imprimante 3D intervient.

En plus de l’impression des différentes planches d’étude (plans ; coupe ; pers) une impression en 3D à partir du fichier 3D permet de mieux visualiser le projet dans sa globalité et ainsi de mieux appréhender la situation intégrale du site.

Cette impression relativement peu coûteuse et rapide, permet en effet aux architectes de « jouer » avec les formes et volumes (en retournant dans leur passé d’enfant jouant aux lego) et ainsi de mieux aborder et visualiser des différents éventuels problèmes liés à leurs conception. Cette pratique est de plus en plus utilisée afin de choisir les différents éléments structurant ou non du projet.          


Impression 3d au 100ème de l'extension de la gare de 
Mantes-la-Jolie par GREAPZ pour la SNCF

-La promotion : Après validation de l’étude et du projet, il faut communiquer et promouvoir le projet. Cette promotion, qu’elle soit en interne de l’entreprise, ou en externe afin de vendre son projet et ainsi gagner le concours (car c’est évidemment l’objectif de tous professionnels), peut être grandement facilitée par l’impression 3D.

Cette technologie peu coûteuse et rapide permet en effet au maquettiste de réaliser tout ou une partie de sa maquette à l’aide de l’imprimante 3D.

Il faut souvent à un maquettiste plusieurs longues journée de travail afin d’obtenir un résultat convaincant alors que la machine nécessite seulement quelques heures de travail, sans coût humain, pour un résultat et une finition extrême (0.05mm près pour certaines imprimantes).

Selon certaines sources, le fabricant Stratasys (fabricant d’imprimantes3D en FFF) annonce même que ses imprimantes 3D permettent de réduire les coûts liés à la réalisation de maquettes architecturales jusqu’à 75%. 

Des finitions de la maquette sont souvent nécessaires (sauf dans le cas d’une maquette blanche) et le maquettiste doit, à ce moment-là, utiliser tout son savoir-faire afin de rendre la maquette la plus réelle possible.

Enfin, nous assistons un boom en termes de création de nouveau filaments sur le marché de l’impression 3D. Du filament recyclé de chez OWA3D, au filament a base de bois ou de coco de chez Colorfabb, ces différents filament permettent aussi d’imprimer différentes textures utilisées lors du projet. Nous rédigerons un article ultérieurement sur les différents types de filaments existants sur le marché.

Impression 3D au 100ème de résidences 
appartement hôtel de luxe (the Ascott Limited) pour promotion


Conclusion : L’imprimante 3D prend de plus en plus de place dans notre quotidien ainsi que dans le monde professionnel. GREAPZ, fort de son savoir-faire dans les métiers de l’architecture et de l’urbanisme, utilise cette technologie afin d’alléger les différentes productions des professionnels de ce corps de métier. 
Les maquettistes quand à eux, sont de plus en plus nombreux à posséder et à utiliser une imprimante 3D dans leur différentes taches de travail. L'achat d'une machine est un investissement non négligeable et il est important pour le maquettiste de bien choisir son imprimante pour l'usage qu il souhaite en faire (taille de la zone d'impression; prix; vitesse). 

Nous verrons donc dans un autre article, si il existe des machines professionnelles répondant au mieux aux différentes attentes des maquettistes. 


Voici une liste non exhaustive de quelques projets imprimés en 3D :

Cabinet Henning Larsen


Stade Olympia Entertainment a Detroit



Campus universitaire de Californie imprimé en 3D




Merci à toutes et à tous d'avoir lu notre article. Vous pouvez commenter cet article et nous donner votre point de vue sur les relations entre les imprimantes 3D et les maquettistes.

Bonne journée 

Greapz


Commentaires